Nestlé Parenting Index 2021

Un tiers des nouveaux parents dans le monde se sentent isolés malgré le monde hyperconnecté dans lequel ils vivent 
Retour aux communiqués de presse

Une étude menée dans 16 pays a, pour la première fois, mis en évidence huit facteurs pouvant affecter la vie d’un nouveau parent, quel que soit l’endroit du monde où il vit. 

- Faire face à la pression – qu’il s’agisse de la pression que les parents exercent sur eux-mêmes ou bien les pressions provenant du monde qui les entoure, elle constitue le plus grand défi auquel sont aujourd’hui confrontés les nouveaux parents. 

- Les nouveaux parents déclarent avoir ressenti moins de pression sociale et plus de soutien mutuel durant la pandémie de la Covid-19. 

- La Suède, le Chili et l’Allemagne font partie des pays où il est le plus facile d’élever un bébé aujourd’hui. 


Vevey, Suisse, 25 février 2021 : le Parenting Index, une étude inédite menée sur le ressenti des nouveaux parents dans le monde révèle qu’un tiers d’entre eux se sentent isolés alors qu’ils vivent dans un monde hyperconnecté. 

Le Parenting Index – étude menée par Nestlé dans le cadre de son engagement à soutenir les familles au cours des 1000 premiers jours de la vie de leur enfant – identifie pour la première fois huit facteurs ayant un impact sur la parentalité dans le monde. Cette étude complète l’Initiative Nestlé autour de la parentalité qui a pour but de mettre en œuvre des propositions efficaces pour faciliter la vie des parents.    

Basé sur les points de vue de plus de 8000 parents de bébés âgés de 0 à 12 mois dans 16 pays différents, l’index permet d’évaluer et de comprendre le ressenti des parents dans le monde entier. 

Cette première édition montre que le facteur le plus présent est la pression. C’est un facteur sur lequel les nouveaux parents ont peu de contrôle mais qui a le plus d’impact sur eux : elle représente 23% du score global de l’indice de parentalité. 

Dans tous les pays étudiés, les nouveaux parents ressentent une certaine forme de pression. Pour un tiers des nouveaux parents, cela se matérialise par un sentiment de solitude, mais également par le poids du jugement des autres (y compris via les réseaux sociaux). 

  • La solitude d’un monde hyperconnecté : 32% des nouveaux parents déclarent qu’il est facile de se sentir isolé et seul avec un bébé même si la famille et les amis se montrent disponibles. 
     
  • La pression sociale : globalement, la moitié (51%) des nouveaux parents interrogés ressentent une pression sociale intense sur la façon dont ils élèvent leurs enfants, et aujourd’hui, cette pression provient souvent des réseaux sociaux. 
     
  • Culpabilité parentale : 45% des nouveaux parents interrogés sont d’accord pour dire qu’ils se sentent très coupables et que cela peut avoir un impact durable.  
     
  • Les réalités inattendues de la parentalité : près d’un tiers des parents (31%) déclarent ne pas se sentir prêts à affronter les réalités de la parentalité, et 53% ont dû faire plus de compromis que prévu.  
     
  • Des conseils non sollicités, ou la “voix de la sagesse” : 60% des répondants déclarent avoir le sentiment que tout le monde a une opinion sur la façon dont ils élèvent leur propre enfant. 

 

L’indice montre que la Suède, l’Allemagne et le Chili sont les pays qui offrent les environnements les plus favorables à la parentalité aujourd’hui. Même si le niveau de difficulté est variable selon les pays, il n’existe pas d’endroit idéal pour fonder une famille. En Suède par exemple - qui est le pays le mieux classé avec un indice de 75/100 - les nouveaux parents sont eux aussi confrontés à des défis, le manque de confiance en eux étant leur principale préoccupation. 

La méthodologie et les résultats de l’indice parental ont été élaborés par la Dr Ming Cui, titulaire d’une maîtrise en statistiques et d’un doctorat en sociologie. Professeure de sciences de la famille et de l’enfant à l’université d’Etat de Floride (Etats-Unis), la Dr Cui possède une expertise dans le domaine de la parentalité et du développement de l’enfant dans toutes les cultures. 

Commentant le rapport, la professeure déclare :

 Les parents d’aujourd’hui sont de plus en plus souvent dans un état d’anxiété, provoqué par les pressions auxquelles ils sont soumis, mais aussi lié au manque de confiance en eux et aux exigences financières... Influencés par les médias populaires ainsi que par les progrès technologiques, nombreux sont les parents issus de cultures et de catégories socio-économiques différentes qui se sentent obligés de tout réussir. Bien que l’accent soit souvent mis sur la grande responsabilité d’avoir un bébé, les parents devraient également réaliser que leur propre bien-être compte dans le processus de parentalité. L’éducation des bébés, avec ses exigences et son stress important, peut avoir des conséquences financières, émotionnelles et physiques sur les parents eux-mêmes. Afin de promouvoir une éduction positive et, en fin de compte, le développement harmonieux des enfants, les parents ne devraient pas négliger leur propre bien-être et devraient prendre soin d’eux-mêmes, en prenant le temps de faire des pauses. 

Dr Cui Expert dans le domaine de la parentalité et du développement de l’enfant dans toutes les cultures
La pression à travers le monde

Bien que ressentie dans le monde entier, la pression parentale est particulièrement forte aux Philippines, en Arabie Saoudite et au Brésil. Les parents en Suède, en Allemagne et en Israël sont ceux qui la ressentent le moins. 

Dans le cadre de l’étude, Nestlé a également réuni six parents du Royaume-Uni, des Etats-Unis, des Philippines, du Brésil, de la Suède et du Nigeria pour discuter des conséquences de la pression sur leur vie. En ce qui concerne la culpabilité des parents, Diunte, un père célibataire de quatre enfants au Texas, a déclaré « en tant que père célibataire, je me demande si je fais ce qu’il faut pour eux, notamment parce qu’ils n’ont pas leurs deux parents présents à la maison tous les jours ». 

Ulysse au Brésil, père d’un premier enfant, a subi une pression particulière via les réseaux sociaux : « C’est bien pour nos parents et nos amis qui vivent loin de chez nous de voir des photos de notre fille. En général, les gens font des commentaires vraiment positifs, mais parfois ils se permettent de nous critiquer et nous rabaisser. » 

Cynthia, une mère de trois enfants, originaire du Niger s’est exprimée sur le fait que dans son pays d’origine les gens ont tendance à se mêler des affaires des autres. Si quelqu’un considère que vous n’élevez pas correctement votre enfant, ou si quelqu’un pense que quelque chose ne va pas, il ne se gênera pas pour vous le dire. 

Minneth, une mère de deux enfants, originaire des Philippines, est d’accord : « Je crois que ma mère m’a tout appris et bien sûr, il faut parfois l’écouter. Mais cela ne veut pas dire que vous devez appliquer tout ce qu’elle dit à vos propres enfants ». 

La pression s’est relâchée pendant la pandémie de Covid-19

Alors que les nouveaux parents auraient dû ressentir davantage de pression pendant la pandémie de Covid-19, une partie de l’analyse réalisée aux Etats-Unis, en Espagne et en Chine montre que les parents de jeunes bébés ont déclaré ressentir moins de pression sur la façon d’élever leurs enfants pendant cette période. Au contraire, les nouveaux parents ont déclaré avoir ressenti davantage de soutien mutuel pendant cette période, notamment grâce à une cohésion sociale accrue et à un sentiment d’appartenance. 

Thierry Philardeau, Nestlé Nutrition, a déclaré :

 Nous avons fondé l’Initiative Parentale Nestlé afin de faciliter la vie des parents et de mieux les soutenir dans les décisions qu’ils prendront pendant les 1000 premiers jours de la vie de leur enfant. En faisant cela, nous pouvons renforcer l’engagement pris en 2016 d’aider 50 millions d’enfants à mener une vie plus saine et plus heureuse d’ici 2030. L’indice de parentalité est une première étape importante pour enrichir notre compréhension des enjeux complexes liés à la parentalité aujourd’hui, et de ce qui peut être fait pour aider les parents. Quand un enfant naît, un parent aussi. Et nous savons que malgré toutes les joies qu’elle procure, l’éducation des enfants n’est pas toujours facile. Nous pensons que tous les parents devraient se sentir informés, respectés et soutenus dans les choix qu’ils font pour eux-mêmes et pour leur bébé. Grâce à l’indice de parentalité, nous pouvons initier le changement et, pour la première fois, le mesurer. Nous nous sommes déjà engagés dans cette démarche en actualisant notre politique globale de soutien aux parents et en déployant Nestlé Baby & Me, notre programme nutritionnel en ligne à destination des parents. Pour changer les choses de façon efficace, nous devons collaborer et travailler ensemble. Nous appelons tous ceux qui partagent notre vision à nous rejoindre pour faire de ce monde un endroit plus facile pour être parent et garantir aux générations futures des conditions de vie plus saines et plus heureuses. 

Thierry Philardeau Nestlé Nutrition

L’indice de parentalité sera renouvelé tous les deux ou trois ans. Nestlé prévoit également de travailler avec des partenaires partageant les mêmes enjeux et d’organiser des tables rondes afin d’établir une feuille de route concrète et pratique sur la manière de relever les défis de l’éducation des enfants au XXIe siècle. 

A propos de l’Indice de Parentalité

L’indice de parentalité a été initié par Nestlé dans le cadre de son engagement à soutenir les familles dans les 1000 premiers jours de la vie de leur enfant, sur la base d’une méthodologie développée et réalisée par Kantar. L’indice de parentalité fournit un nouveau cadre pour comprendre la parentalité dans le monde d’aujourd’hui. 

La première édition de l’indice repose sur les données d’une enquête menée par Kantar en janvier et février 2020. Un échantillon national représentatif de parents de bébés de 0 à 12 mois a été interrogé dans 16 pays. La première vague a comporté 8 045 entretiens. La vague 2 a comporté 900 entretiens (300 en Chine, en Espagne et aux États-Unis) et a été réalisée en juillet 2021 pour évaluer l'impact de la pandémie de coronavirus. 

Les 11 facteurs composant l'indice de parentalité sont les suivants : 

1. Absence de pression (contribue à 22,6 % au classement dans l'indice) : les pressions auxquelles les parents sont confrontés lorsqu'ils élèvent leurs enfants. Une pression moindre facilite l'exercice des responsabilités parentales 

2. Résilience financière (16,7 %) : le niveau de stabilité des finances familiales. Une plus grande résilience signifie un impact moindre. 

3. Soutien à la vie professionnelle (15.6%): Protection de l'emploi au niveau local et politique, meilleur accès aux services de garde d'enfants, ce qui a un impact sur la capacité des parents à rester à la maison ou à travailler comme ils le souhaitent 

4. Bébé facile (10.1%) : la perception qu'un bébé facile rend la parentalité plus facile  

5. Ressources en matière de santé et bien-être (9.0%) : accès à des soins de santé adaptés et à des informations parentales fiables   

6. Environnement favorable (8.0%) : un environnement qui permet aux parents de faire ce qu'ils veulent sans obstacles. Positif pour les parents et adapté aux bébés 

7. Partage des responsabilités parentales (5.8%) : participation des partenaires et partage des responsabilités   

8. Confiance parentale (2.7%) : comment les parents se sentent par rapport à eux-mêmes ; leur sentiment de confiance, de satisfaction et de résilience 

9. Congé de maternité payé (3.5%) : congé avec protection de l'emploi pour les femmes salariées directement au moment de l'accouchement 

10. PPA du PIB par habitant (3.1%) : mesure des prix dans différents pays qui utilise les prix de biens spécifiques pour comparer le pouvoir d'achat en fonction de la monnaie du pays 

11. Coefficient de Gini inversé (2.8%) : mesure de la dispersion statistique destinée à représenter la répartition des revenus ou de la richesse des résidents d'une nation. 


A propos de Nestlé France  
Depuis plus de 150 ans, Nestlé met son savoir-faire au service de l’alimentation et s’est fixé le dessein ambitieux d’améliorer la qualité de vie et contribuer à un avenir plus sain. Guidés par ces valeurs, les 12 000 collaborateurs de Nestlé en France cultivent l’esprit pionnier d’Henri Nestlé, et contribuent tous les jours à l’amélioration des produits d’une centaine de marques connues et reconnues.  La France est le 1er marché européen de Nestlé, le 3e dans le monde et 70% des matières premières utilisées dans ses usines sont françaises. 

A propos de Kantar  
Kantar est la première société de conseil et d'analyse au monde. Elle possède une compréhension unique et complète de la façon dont les gens pensent, ressentent et agissent, à l'échelle mondiale et locale, sur plus de 90 marchés. En combinant une expertise approfondie, des ressources de données et des analyses comparatives avec des analyses et des technologies innovantes, Kantar aide ses clients à comprendre les individus et à stimuler leur croissance.