Nestlé mène des actions contre le travail des enfants en réponse au rapport de la Fair Labor Association sur la chaîne d’approvisionnement de la société.

RENFORCER LE CACAO PLAN DE NESTLE: Introduction de nouvelles initiatives en réponse au rapport de la FLA.

Nestlé et ses partenaires s’engagent aux côtés des communautés locales en Côte d’Ivoire dans un nouvel effort pour empêcher le recours au travail des enfants dans les zones de culture du cacao, en menant des campagnes de sensibilisation, en formant les personnes à l’identification des enfants à risque, et en intervenant lorsqu’un problème survient.
 
L’initiative s’inscrit dans un plan d’action défini par Nestlé en réponse à un rapport sur la chaîne d’approvisionnement de la société dans le pays d’Afrique de l’Ouest, rapport rédigé par la Fair Labor Association (FLA).

Le plan d’action est construit sur la base des efforts existants vers un approvisionnement plus durable dans le cadre du Cocoa Plan de Nestlé.

« L’utilisation du travail des enfants dans notre chaîne d’approvisionnement du cacao va à l’encontre de l’ensemble de nos valeurs. Comme le souligne le rapport de la FLA, aucune société s’approvisionnant en cacao en Côte d’Ivoire ne peut garantir que cela n’arrive pas, mais ce que nous pouvons dire que la lutte contre le travail des enfants est une priorité absolue de notre société », a déclaré José Lopez, Vice-président exécutif des opérations monde de Nestlé.

Les conclusions de la FLA

La FLA a conclu qu’avec certains ajustements et certaines améliorations, le Cocoa Plan de Nestlé est en mesure de devenir un programme de développement bien équilibré.

Ce plan, ainsi que les autres initiatives auxquelles Nestlé participe, sont les pierres angulaires d’un effort plus solide et profond, affirment les experts de la FLA dans le rapport.
Les experts ont découvert que le travail des enfants est une réalité dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire, et qu’il repose sur un ensemble de facteurs, parmi lesquels la pauvreté et la situation socioéconomique des cultivateurs et de leurs familles.

Selon le rapport, pour élaborer une stratégie efficace d’élimination du problème, il faut commencer par travailler sur les attitudes et les perceptions des personnes qui interviennent dans la chaîne d’approvisionnement du cacao et des communautés dans lesquelles ces personnes vivent.

Nestlé ne possède ni ne dirige de plantations en Côte d’Ivoire, mais la société est bien placée pour avoir une influence positive sur le mode de vie des travailleurs dans la chaîne d’approvisionnement du cacao, selon la FLA, étant donné son influence sur ses fournisseurs et le volume de fèves de cacao qu’elle leur achète.


Passer à l’action

La FLA a adressé 11 recommandations à Nestlé, que la société soutient complètement et à propos desquelles elle prend des mesures, dans certains cas en collaboration avec ses partenaires.
Nestlé s’engage dans l’éradication du travail des enfants dans sa chaîne d’approvisionnement du cacao.
Priorité est donnée aux mesures nécessaires pour lutter contre le travail des enfants, y compris des améliorations apportées au code de conduite des fournisseurs.

Nestlé exige de ses fournisseurs en Côte d’Ivoire qu’ils garantissent que les personnes cultivant du cacao pour la société sont pleinement conscientes des obligations contenues dans le code de conduite.
La société s’engage à travailler de manière plus rapprochée avec ses fournisseurs, ses partenaires de certification et les autres parties prenantes afin de garantir que les personnes qui interviennent dans la chaîne d’approvisionnement du cacao sont mieux formées sur la nature du problème du travail des enfants, et sur la manière d’y répondre.


Contrôle et mesures correctives

La société Nestlé est certaine que le travail avec les communautés locales afin de donner naissance à un programme solide de contrôle et de mesures correctives sera très fructueux, son objectif étant l’amélioration des conditions de travail.

La direction de la société en Côte d’Ivoire supervisera les initiatives de lutte contre le travail des enfants et coordonnera les efforts avec les partenaires, fournisseurs et autorités locales.
Nestlé va travailler en collaboration avec son partenaire, l’International Cocoa Initiative, une fondation qui intervient aux côtés de l’industrie cacaotière, de la société civile et des syndicats, pour mettre en place le nouveau programme de contrôle et de mesures correctives.

Ce programme sera piloté dans 40 communautés couvertes par 2 coopératives de plantations de cacao, cette année au cours de la récolte de cacao.

Il est prévu d’élargir le programme afin d’inclure 30 coopératives supplémentaires d’ici 2016, ce qui représentera 600 communautés. 

La FLA évaluera la réussite de ce modèle de programme de contrôle et de mesures correctives au cours des trois années à venir.


Renforcement et élargissement du Cocoa Plan de Nestlé

Nestlé salue la conclusion de la FLA selon laquelle le Cocoa Plan représente la base d’un renforcement des efforts pour atteindre son ambition d’une chaîne d’approvisionnement du cacao sans main d’œuvre enfantine.

Le Cocoa Plan de Nestlé vise à permettre aux cultivateurs d’avoir des plantations rentables, éliminer le recours au travail des enfants dans ces exploitations et garantir un approvisionnement en cacao durable.

Ce programme est conçu pour créer de la valeur tout au long de la chaîne d’approvisionnement, en particulier pour les cultivateurs et leurs familles, ainsi que pour les actionnaires de la société, dans une approche que Nestlé appelle « Creating Shared Value ».

La société est certaine que l’amélioration et l’élargissement du Cocoa Plan de Nestlé contribuera à garantir que le flux de cacao depuis la Côte d’Ivoire jusqu’à Nestlé est durable.
Nestlé s’engage à s’approvisionner à hauteur de 10 % du total de son cacao dans des plantations couvertes par le Cocoa Plan de Nestlé.

Il est prévu que ce chiffre augmente à 15 % en 2013.


Faire la différence

Plus de 6000 cultivateurs de cacao en Côte d’Ivoire ont été formés en 2012 dans le cadre du programme.

Plus de 800 000 plants de cacao de meilleure qualité leur ont été distribués.
D’ici 2015, l’objectif de Nestlé est de former 24 000 cultivateurs supplémentaires dans le pays, et de fournir trois millions de plantules supplémentaires.
En mars, la société a ouvert la première école qu’elle a construite pour une coopérative du Cocoa Plan de Nestlé.

Dans les quatre prochaines années, Nestlé et son partenaire, la World Cocoa Foundation, envisagent de remettre à neuf 40 écoles pour d’autres communautés dont on a établi qu’elles étaient dans le besoin.

Infographic TRAVAILLER AVEC LA FLA: tolerance zero pour le travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement Nestlé.

Mises à jour régulières

Dans le cadre de son plan d’action, Nestlé met en place des mesures supplémentaires qui seront nécessaires dans les années à venir. La société et la FLA publieront des mises à jour annuelles sur les progressions effectuées.
Nestlé s’engage à être transparent tout au long de ce processus.
Nestlé est la première société agro-alimentaire à rejoindre la FLA, une instance pluripartite non lucrative qui œuvre auprès des grandes entreprises à l’amélioration des conditions de travail dans leurs chaînes d’approvisionnement.

 

Nestlé a demandé à la FLA de schématiser sa chaîne d’approvisionnement de chocolat en Côte d’Ivoire. Nestlé s’engage à collaborer avec la FLA à long terme afin de répondre aux problèmes soulevés dans son rapport.

 

Le plan d’action actuel n’est que la première étape d’un long processus.
La complexité du problème du travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement du cacao est telle qu’il faudra des années pour résoudre le problème.


Certification

Nestlé travaille avec ses partenaires UTZ Certified et Fairtrade pour certifier le cacao produit par les coopératives de son Cocoa Plan, dans le cadre de ses efforts de défense de la durabilité et de résolution des problèmes liés au travail.

 

Nestlé continuera à œuvrer auprès de ses partenaires de certification pour renforcer le rôle de la certification dans l’éradication du travail des enfants.
La société travaillera également avec ses fournisseurs sur de nouvelles manières de réduire le risque du travail des enfants dans les plantations qui ne sont pas encore couvertes par son Cocoa Plan, comme le recommande le rapport de la FLA.


Collaboration avec l’État

La société approuve l’avis de la FLA, émis dans son rapport, selon lequel une entreprise individuelle ne peut pas résoudre les problèmes des normes de travail dans le secteur cacaotier en Côte d’Ivoire.
Le rôle du gouvernement et des autres parties prenantes est crucial.

 

Pour cela, Nestlé soutient sans restriction le plan d’action national du gouvernement ivoirien contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants.
« Nous saluons cette initiative du gouvernement ivoirien, a déclaré José Lopez. Notre approche est dans la droite lignée de la leur, et nous avons hâte de coopérer avec eux pour atteindre nos objectifs communs. »


Informations sur le même sujet :

 

Fair Labor Association 
Cocoa Plan de Nestlé
International Cocoa Initiative 
Creating Shared Value
World Cocoa Foundation
UTZ Certified
Fairtrade  

 


Articles sur le même sujet :

 

• Nestlé devient la première société du secteur agro-alimentaire à signer un partenariat avec la Fair Labor Association
• Le début du travail avec la Fair Labor Association