Nestlé lutte activement contre le travail des enfants dans les plantations de cacao

oct. 16, 2015

Le travail des enfants est une pratique inacceptable qui va à l’encontre de toutes nos valeurs et tous les principes du Groupe Nestlé.

Nestlé ne possède aucune plantation de cacao dans le monde et n’emploie aucun fermier dans les plantations de cacao. Notre métier est la fabrication des tablettes de chocolat à partir de fèves que nous achetons.

Toutefois même si nous ne sommes pas producteur de cacao, et que nous nous situons au bout de la chaîne d’approvisionnement du cacao (qui compte 5 ou 6 intermédiaires) nous estimons en tant qu’acheteur important de ce marché (10% de la production mondiale) que nous avons une responsabilité à assumer concernant la lutte contre le travail des enfants.

Dans la grande majorité des cas, le travail des enfants a lieu au sein des familles où les enfants participent aux taches de la plantation. C’est pourquoi Nestlé a orienté une partie de ses actions auprès de ces familles.

Nestlé s’est engagé dès 2001 avec la signature du protocole Harkin-Engel suivi en 2002 par la création de l’ICI (International Cocoa Initiative) dont la vocation est la prévention du travail des enfants.

      Par ailleurs, depuis 2009, dans le cadre du Plan Cacao, Nestlé a mis en place un plan d’actions qui implique aussi d'autres acteurs locaux afin de résoudre les problèmes identifiés conduisant au travail d’enfants en Côte d’Ivoire.  Cette démarche s’inscrit dans le long terme et nous agissons à plusieurs niveaux:

      • le système de suivi et remédiation du travail des enfants en partenariat avec l’International Cocoa Initiative : sensibilisation au problème auprès des communautés locales pour une meilleure identification des enfants à risque – 33 coopératives concernées sur les 70 qui approvisionnent Nestlé en Côte d’Ivoire à date (09/2015).  En 2016 toutes les coopératives auprès desquelles Nestlé s’approvisionne seront concernées.
      • construction ou rénovation de 40 d’écoles (entre 2012 et 2014) pour scolariser plus d’enfants
      • financement d’équipements scolaires
      • financement de certificats de naissance qui sont obligatoires pour la scolarisation
      • génération de revenus pour les femmes (culture du manioc) afin de couvrir le coût de scolarisation de leurs enfants

       Nestlé poursuit ses efforts afin d’éliminer le travail des enfants de notre filière d’approvisionnement. Les avancées sont auditées chaque année par la Fair Labour Association (organisation qui lutte pour le respect des droits des travailleurs dans le monde) qui conduit une évaluation indépendante de la filière d’approvisionnement de Nestlé (échantillon aléatoire).

      De très importants progrès ont déjà été réalisés pour éradiquer le travail des enfants, mais il est certain que cela reste un défi. Nous pensons que tous les acteurs doivent travailler ensemble pour réduire et, en définitive, éliminer cette pratique inacceptable.